Serge Paugam
 

Séminaires de direction d'études (EHESS)


http://www.ehess.fr/fr/enseignement

Sociologie des inégalités et des ruptures sociales

Serge Paugam, directeur d'études

Compte-rendu 2018-2019 :

Attachements et luttes sociales


lire le programme | version imprimable

L'attachement renvoie aux différents types de liens qui attachent les individus entre eux et à la société. À travers le concept d'attachement social, l’objectif est de mieux comprendre ce qui fait tenir ensemble les individus des sociétés modernes, mais aussi, a contrario, ce qui les fragilise ou les oppresse. Les luttes sociales peuvent alors être analysées comme des contestations des formes de contrainte ou de domination associées à des liens de nature oppressante ou des liens qui rendent vulnérables. Mais pour contester et combattre ces liens sociaux jugés indésirables, il faut au préalable pouvoir s’organiser de façon collective et par conséquent envisager des solidarités de groupes sur une base élective, professionnelle ou autre. Autrement dit, l’attachement à un groupe déterminé est une condition de la lutte sociale. En puisant dans la sociologie urbaine, la sociologie du travail et la sociologie des mouvements sociaux, nous sommes partis des enquêtes qualitatives menées à l’échelle locale – quartier, association, entreprise, branche d’activité… –, mais aussi d’indicateurs plus globaux, issus d’enquêtes quantitatives nationales ou internationales pour analyser et comparer différents types de luttes sociales.

Nous avons distingué les luttes de conquête et les luttes de compensation. Dans le premier cas, c’est la force d’un type de lien qui permet d’en renforcer d’autres. Par exemple, dans le cas des luttes ouvrières, le lien constitué par l’attachement à un groupe professionnel permet de conquérir par la lutte des droits qui valent au-delà des intérêts de ce groupe et qui renforcent le lien de citoyenneté (protection sociale généralisée, conventions collectives). Dans le second cas, la force d’un type lien permet seulement de compenser l’absence ou la rupture d’autres types de lien. C’est le cas, par exemple, lorsque l’attachement au quartier de résidence (concept de « place attachment ») exprime à la fois la force des liens de proximité (famille, entourage) et la nécessité de résister collectivement à la pauvreté, au chômage et à la non-reconnaissance de droits sociaux.

Plusieurs exemples de luttes sociales ont été analysées dans le séminaire : le mouvement des coopératives ouvrières, les luttes des « piqueteros » en Argentine, les résistances des quartiers pauvres au Brésil, mais aussi les attitudes de solidarité à l’égard des réfugiés et les luttes menées au nom des droits humains. Dans cet esprit, nous avons commencé à étudier le mouvement des Gilets Jaunes. Ce parcours nous a conduits également à spécifier le concept d’attachement par rapport à celui d’appartenance souvent mobilisé pour qualifier les mouvements sociaux. Enfin, nous avons essayé de prolonger l’analyse d’Axel Honneth sur les luttes de reconnaissance en la confrontant au concept de domination.

Plusieurs chercheurs ont présenté leurs travaux dans ce séminaire en s’efforçant de les mettre en lien avec la thématique générale des attachements et des luttes sociales : Nadya Araujo Guimarães (Professeure à l’Université de Sao Paulo, USP), Sayonara Leal (Professeure à l'Université de Brasília, UnB-Brasília), Maxime Quijoux (chargé de recherche au CNRS, LISE), Arnaud Trenta (enseignant-chercheur au CNAM), Emmanuel Reynaud (Professeur à l’Université de Paris X) Marie Plessz (chargée de recherche à l’INRA, CMH), Jean-Philippe Viriot-Durandal (Professeur à l’Université de Lorraine), Linda Haapajärvi, (jeune docteure, CMH).  Par ailleurs, plusieurs étudiants en thèse sous ma direction à l’EHESS ont présenté leurs travaux en lien avec le séminaire : Mathilde Caro, Daniela Ristic, Chloé Ollitrault, Caroline Taïeb, Benoît Roullin.




Publications :


Autres

Ouvrage :

Traduction en japonais en 2019 : Serge Paugam (dir.) Les 100 mots de la sociologie, Paris, PUF « Que sais-je ? ».

Articles ou chapitres :

- « Attachements et solitudes », Sociologie et sociétés, numéro spécial sur « Solitudes contemporaines », Volume 50Numéro 1, Printemps 2018, p. 113–127.

- « Desigualdades e laços sociais : por uma renovação da teoria do vínculo (entrevista) », PluralRevista de ciências sociais, Universidade de São Paulo, 26(1), 208-232.

- « El mundo del trabajo como fundamento de la solidaridad ¿Hacia una declinación inevitable ? ” in Guillermo Pérez Sosto (coord.). ¿Cuál es el futuro del trabajo? De la división social del trabajo al auge de la precariedad. Buenos Aires, Aulas y Andamios Editora/Ediciones CICCUS, 2018, p. 33-69.

 

- « Ce qui nous fait tomber, c’est l’échec de la société salariale » in Xavier Delacroix dir), La pauvreté et l’argent. Huit regards sur la pauvreté, Paris, Au Fait, 2018, p.37-76.

 

- « Les liens sociaux en Méditerranée : un régime d’attachement spécifique ? Thierry Blöss et Isabelle Blöss-Widmer, Penser le vieillissement en Méditerranée. Données, processus et liens sociaux, Paris, Karthala/Maison méditerranéenne des sciences de l’homme, 2019, p. 307-325.




lire le programme | version imprimable

© 2022 - Serge Paugam - Tous droits réservés - mentions légales